En ce moment

5G au Havre : communications optimisées et Smart Port à l’horizon


“Le Smart Port est un virage technologique nécessaire, répondant à une demande de connectivité améliorée et des besoins diversifiés, vers une industrie 4.0 à ciel ouvert.”


A l’instar de nombreux tissus économiques, les systèmes portuaires constituent un formidable terrain d’innovation pour la 5G. De nombreux cas d’usage sont déjà identifiés et pourront exploiter le potentiel des nouvelles technologies 5G, dans une dynamique d’évolution vers le port intelligent.

La 5G arrive à bon port. En mars 2021, le réseau 5G d’Orange débarque sur la majeure partie du port du Havre, première plateforme portuaire française pour le commerce extérieur, ouvrant la voie à l’arrivée de nouveaux services pour ses usagers. 

De l’expérimentation à la standardisation

Les travaux et les réflexions autour des apports de la 5G et des applications potentielles qui lui seront associées précèdent son déploiement sur la zone. En 2019, un consortium composé d’EDF, Siemens et Nokia initie un projet expérimental en partenariat avec le port du Havre, afin d’étudier le pilotage par la 5G, sur la fréquence 26Ghz, d’un smart grid (réseau “intelligent” de distribution d’électricité) sur un terminal en avancée vers la mer. La même année, l’initiative Le Havre Smart Port City, à laquelle contribue Orange Business Services, est retenue dans le cadre de l’appel à projets Territoires d’Innovation de Grande Ambition (TIGA). Ce projet de Smart Port City vise à accroître la compétitivité et l’attractivité du port – et de son territoire plus largement – via l’innovation numérique, soutenue par les nouveaux réseaux mobiles. De manière plus générale, Orange participe en tant qu’opérateur à l’effort de standardisation dans le cadre du 3GPP, pour qualifier des cas d’usage 5G dans les domaines maritime et portuaire.

Des ports connectés et intelligents, pourquoi ?

A court terme, de nouvelles solutions à valeur ajoutée pour les acteurs de l’environnement portuaire – entreprises, collectivités, chargeurs, armateurs, voyageurs – pourraient faire leur apparition, soutenues par le réseau commercial tel qu’il se déploie aujourd’hui sur la bande 3,5Ghz. De nombreux cas d’usage ont été identifiés au Havre, en lien avec des industriels, des représentants du port, de la communauté urbaine et avec le Pôle Mer Bretagne Atlantique. “La notion de Smart Port représente un virage technologique nécessaire, qui répond à une demande forte de connectivité améliorée et à des besoins divers allant jusqu’à la surveillance du port, précise Hubert Segond, chef de projet 5G chez Orange. C’est l’opportunité d’évoluer vers un modèle d’industrie 4.0 à ciel ouvert, via une couverture étendue et performante, incluant une liaison vers la mer et avec la ville. Comme tous les écosystèmes portuaires, Le Havre est un terrain de jeu très complet pour exploiter les atouts de la 5G.  Des cas d’usage multiples sont susceptibles de bénéficier des nouveaux réseaux, par exemple autour du Smart Cruise, pour optimiser la gestion des flux de personnes et de biens. D’autres domaines et applications sont étudiés, comme la mise en place d’une navette autonome entre le port et la ville ; ou bien, en matière de sécurité, la détection d’incidents par drone, mais aussi dans l’IoT, l’énergie et le multimédia.”

Valoriser les spécificités et fonctionnalités de la 5G

Dans leur mise en œuvre, les futures solutions numériques portuaires tireront profit de tout ou partie des capacités des nouveaux réseaux. La 5G, c’est un débit et une couverture améliorés pour adresser des besoins de connectivité à grande échelle, une latence minimale pour la transmission de flux en temps réel, du slicing pour une qualité de service dédiée et garantie pour certains cas d’usages sensibles, du edge computing pour traiter les données au plus près du réseau et des usages, etc. “A Anvers, un service de gestion des remorqueurs est déjà en place, pour une supervision à distance via la transmission d’images provenant de caméras HD installées à bord. Il est ainsi possible de guider simultanément de nombreux navires jusqu’à leur point d’arrivée, pour un contrôle en temps réel, sans latence, et avec une qualité de service adaptée. Ce qui peut être fait au port d’Anvers peut être dupliqué sur d’autres ports, l’effort de standardisation soutient cela.”

Montée en puissance

Les projets en cours ou en lancement autour du Smart Port sont associés à des exigences fortes en matière de cybersécurité, ainsi que sur le plan de la responsabilité sociale et environnementale, pour l’optimisation de l’empreinte énergétique.

Les premiers services qui devraient apparaître au Havre et sur d’autres ports français, grâce à la couverture 5G, porteront sur la gestion des navires, les besoins industriels et logistiques ou la surveillance du port. A l’horizon 2023, la mise en place de la 5G standalone ou encore des technologies d’intelligence artificielle soutiendront une gestion plus dynamique des réseaux de ces ports.

Mots-clés :

, , ,