En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

3GPP, dans les coulisses de la création des réseaux du futur


Les travaux sur la 5G sont l’opportunité de clarifier l’intégration des besoins des verticales et de prendre en compte ces communautés au sein des groupes du 3GPP.


Sur le même sujet

En 1998, le 3rd Generation Partnership Project (3GPP) est établi et se fixe pour ambition originelle de créer des spécifications techniques pour un système mobile de 3e génération. Fédérant les ressources de 7 organismes de standardisation régionaux (dont l’ETSI en Europe), l’initiative est devenue l’endroit incontournable où se conçoivent les systèmes mobiles, la 4G et maintenant la 5G. Tour d’horizon de cette structure mondiale de référence, de ses activités, de ses méthodes de travail, etc., avec la contribution et l’expertise de Lionel Morand, président du groupe Core Network and Terminals, l’une des trois grandes instances techniques du 3GPP.

Le 3GPP a vocation à définir un système complet de radiocommunications, ce qui inclut technologies radio, terminaux, cœur de réseau et services. Une mission vaste et complexe, qui sous-tend l’une des spécificités de l’organisation : si celle-ci regroupe des membres issus des différents organismes de standardisation, elle ne produit pas elle-même de standards.

Des spécifications avant la standardisation

En effet, le 3GPP est l’organisme qui définit les spécifications techniques sur les réseaux mobiles, hier la 3G et la 4G, aujourd’hui la 5G. Ce travail touche à toutes les dimensions des réseaux mobiles, et se structure autour de trois groupes centraux appelés Technical Specification Groups (TSG), eux-mêmes décomposés en groupes de travail thématiques (Working Group, WG). Le 18 mars 2019, Lionel Morand, Architecte Réseaux chez Orange et délégué du Groupe auprès du 3GPP depuis plus de 15 ans, a été élu président du TSG Core Network & Terminals (CT).

Les mains dans la technique

Le TSG-CT est chargé, en synthèse, des spécifications ayant trait aux interfaces entre terminaux et réseaux, aux capacités des terminaux et à la partie cœur de réseau mobile. La nomination de Lionel Morand constitue un  événement notable au sein du 3GPP. C’est en effet la première fois qu’un opérateur est désigné pour être leader du TSG-CT, marquant en cela la reconnaissance de l’engagement historique d’Orange dans le cadre du groupement.

Si la vocation première du TSG, et celle des 4 WG qui le composent tout particulièrement, réside dans la technique – préparation, conception et évolution des spécifications –, elle comporte évidemment une grande part de gestion. Les réunions plénières trimestrielles du TSG sont l’occasion de faire un point sur les travaux des WG, et de délivrer si besoin les arbitrages nécessaires pour parvenir à un consensus jusqu’à la validation des spécifications et contributions. Un exercice qui parfois relève de la diplomatie pour mettre en harmonie des voix provenant de compagnies aux profils, aux cultures, aux motivations et aux intérêts différents, et dont la responsabilité échoit à Lionel Morand, nouveau chef d’orchestre du TSG CT. Et d’autant plus délicat qu’une plénière peut réunir plus d’une centaine de délégués et implique de passer en revue des centaines de documents techniques.

C’est aussi au cours de ces sessions plénières que se fixent les lignes stratégiques et politiques sur l’orientation future des réseaux, en lien et en cohérence avec les deux autres TSG.

Release après release, la 5G en chantier(s)

Le 3GPP avance au rythme des “releases”, versions du standard qui intègrent un ensemble de nouvelles fonctionnalités. “Nous décidons à l’avance si le contenu d’une release à venir sera modéré ou plus ambitieux”, relève Lionel Morand. “Depuis quelques années, nous sommes passés à un fonctionnement plus offensif, avec plusieurs fronts ouverts simultanément, et c’est le cas avec la 5G. Quitte à parfois moduler ou reporter l’introduction de certaines fonctionnalités, telles que la prise en compte de certains besoins spécifiques des verticales (Industrie, Santé, Banque, etc.). Nous sommes actuellement en cours de travail sur la Release 16 et étudions dans le même temps la définition et la priorisation du contenu de la Release 17.”

Pour rappel, la dernière release en date (la Release 15) a marqué un jalon majeur dans le développement de la 5G car c’est la première version du standard avec les fonctionnalités Standalone (fondées sur une architecture cœur de réseau 5G) permettant les services avancés de la 5G comme la faible latence.

Intégration des verticales, un enjeu majeur de la 5G

En donnant au concept de “network slicing sa pleine mesure, la 5G marque l’arrivée de réseaux nativement multiservices, capables de répondre aux besoins de différentes industries verticales. Le 3GPP, qui capitalise sur son expérience et le travail récemment effectué sur la mise au point de protocoles destinés à supporter des services essentiels et critiques nécessaires aux services de sécurité publique (“mission critical services”) doit prendre en compte un nombre grandissant de ces verticales. “Nous nous attachons à clarifier l’intégration de leurs besoins dans le cadre de nos travaux. En réfléchissant à l’évolution de nos méthodes de travail notamment, pour être plus agile tout en conservant la stabilité du système. Cela nous amène par exemple à instituer des ambassadeurs 3GPP et des groupes informels représentant ces acteurs extérieurs pour fluidifier l’échange d’informations et d’expertises avec ces communautés.”

Autant de défis auxquels Lionel Morand s’attaque depuis quelques mois en tant que nouveau leader du TSG CT : “Le passage de la sphère des WG à celle du TSG est important car il requiert de s’éloigner de la technique pour verser dans de la gestion de projet de plus haut niveau. Et l’on ressent davantage la pression sur la finalisation et la livraison des releases, c’est à la fois stressant et très motivant !”


Les travaux sur la 5G sont l’opportunité de clarifier l’intégration des besoins des verticales et de prendre en compte ces communautés au sein des groupes du 3GPP.


Sur le même sujet

Mots-clés :

, , , , ,