En ce moment

Multicloud

Le multicloud constitue une nouvelle étape dans l’appropriation du cloud par les entreprises.

Comme son nom l’indique, cette approche consiste à recourir à plusieurs fournisseurs de cloud publics ou à utiliser conjointement cloud public et cloud privé. L’intérêt ? En ne mettant pas tous ses œufs dans le même nuage, une entreprise gagne en disponibilité et en sécurité car elle répartit les risques éventuels (par exemple en cas de défaillance technique, de rupture de connexion). Par ailleurs, elle tire profit, selon ses besoins spécifiques, des différents services offerts par les fournisseurs, car tous les nuages ne se ressemblent pas !

De fait, le multicloud s’impose aujourd’hui comme une approche incontournable pour un nombre croissant d’organisations. Selon une étude réalisée en mai 2019 par le cabinet d’études Gartner, 81 % d’entre elles font d’ailleurs déjà appel à au moins deux fournisseurs.

Passer au multicloud présente plusieurs intérêts pour une entreprise.

 Le multicloud, c’est l’assurance de ne plus dépendre d’un prestataire unique et de bénéficier du meilleur de chaque fournisseur.

Cela permet de compléter la couverture géographique de son fournisseur historique…

… De répondre aux contraintes réglementaires de localisation des données et notamment du RGPD…

… D’optimiser les coûts en sélectionnant les services les plus compétitifs, fournisseur par fournisseur …

… Et de profiter des meilleurs services innovants, par exemple dans l’IA ou l’IoT.

De même, le multicloud permet de répartir les risques entre les différents fournisseurs.

Cela garantit une meilleure continuité de service en cas de défaillance ou de cyber attaque…

Cela offre aussi la possibilité de s’appuyer sur des infrastructures extensibles dynamiquement pour faire face à certaines situations, comme une pandémie par exemple…

… et celle de proposer des environnements de type Infrastructure as a service (IaaS) ou Platform as a service (PaaS) qui répondent au mieux aux compétences des équipes ou aux souches technologiques utilisées.

Le passage au multicloud peut toutefois se heurter à un certain nombre d’obstacles. Bien que promises techniquement et contractuellement, les conditions de réversibilité et d’interopérabilité d’un cloud à l’autre se heurtent à la réalité du terrain. La gestion de multiples abonnements et la difficulté à comparer les grilles tarifaires des fournisseurs, connues pour leur complexité, sont d’autres freins, et justifient le recours à des équipes pluridisciplinaires certifiées comme celles d’Orange Business Services  ‒ qui propose à ses clients, selon leurs besoins, sa propre offre de cloud public – Flexible Engine – ou celle d’une plateforme tierce grâce à ses partenariats avec Amazon Web Services ou Microsoft Azure. La gestion des compétences sur l’ensemble des technologies est un enjeu majeur pour pouvoir bénéficier pleinement des services offerts par les différents fournisseurs. Il est nécessaire de disposer d’une expertise multicompétence pour gérer et administrer un système d’information devenu très distribué : sécurité, monitoring, reporting, évolutions, etc.

Mots-clés :

, , ,