Les petites cellules ‒ “small cells”, en anglais ‒ sont des points d’accès à un réseau de télécommunications mobiles à courte portée et à faible puissance d’émission. Cette technologie concernant les réseaux 4G et 5G…

Les petites cellules ‒ “small cells”, en anglais ‒ sont des points d’accès à un réseau de télécommunications mobiles à courte portée et à faible puissance d’émission.

Cette technologie concernant les réseaux 4G et 5G repose sur l’installation d’un grand nombre de stations de base couvrant de petites zones géographiques et des espaces intérieurs, comme des gares ou des centres commerciaux.

Le déploiement des petites cellules dans les prochaines années répond à un besoin de densification du réseau. Elles doivent compléter l’infrastructure mobile actuelle, reposant surtout sur des stations plus grandes, dites macrocellulaires. Couplées à d’autres innovations, comme le Massive MIMO et le beamforming, elles visent à améliorer la couverture et les capacités des réseaux pour faire face à l’augmentation du trafic de données mobiles.

Les réseaux à petites cellules présentent en effet plusieurs avantages.

D’abord, la diminution du nombre d’utilisateurs connectés à chaque antenne, du fait de la multiplication des antennes, permet d’offrir de meilleurs débits et, donc, une meilleure qualité de service. Cela contribue aussi à éviter la congestion des réseaux.

En outre, il est possible de configurer de manière dynamique ces réseaux en fonction du nombre d’utilisateurs, par exemple en désactivant des cellules sous-utilisées à certains moments de la journée. Cela permettrait de réaliser des économies d’énergie.

Les petites cellules sont faciles et rapides à déployer. Le coût d’installation des antennes et de leur connexion avec le cœur de réseau représente toutefois un investissement considérable.

Ces caractéristiques font des petites cellules une technologie intéressante pour la 5G et le haut débit mobile amélioré dans les zones urbaines densément peuplées, mais pas seulement. La prise en charge des services critiques, qui nécessite un réseau ultra-fiable et à très faible latence, ainsi que l’IoT industriel, pour les soins de santé ou la ville intelligente, font partie des applications attendues.

A lire aussi sur Hello Future

Sophie Germain

Sophie Germain : un navire câblier conçu avec le souci de l’environnement

Découvrir

La 5G amène dans l’hôpital la connectivité nécessaire à l’innovation robotique pour la télémédecine

Découvrir

Mot de l’innovation : cœur de réseau

Découvrir
Une femme avec une tablette inspecte des robots

DE Facto : une infrastructure pour la Smart Industry

Découvrir
Un homme d'affaires au téléphone

Les réseaux privés mobiles en route vers la 5G

Découvrir

5G Stand Alone : une boite à outils encore plus flexibles

Découvrir

Conduite en toute sécurité à bord de voitures de plus en plus autonomes

Découvrir