En ce moment

XR : la 5G “étend” les frontières de la réalité


“La 5G peut être utilisée pour du split processing, afin de distribuer une partie des capacités de traitement vers le réseau pour décharger les casques.”


Concept générique englobant l’ensemble des technologies immersives, la réalité étendue (XR : eXtended Reality) tarde à concrétiser ses promesses. Mais la 5G s’apprête à changer la donne et à relever certains de ces défis en ouvrant la voie à une distribution optimisée des capacités de traitement. L’écosystème et ses acteurs sont mobilisés pour cette révolution, sous l’impulsion de Qualcomm Technologies, innovateur majeur du monde des technologies mobiles.

Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte, etc. : les systèmes immersifs dits de “réalité étendue” (eXtended Reality, XR) montent en puissance dans les usages personnels et professionnels. Ils n’expriment cependant pas encore la pleine mesure de leur potentiel. Ils peinent parfois à concrétiser leur ambition d’entremêler mondes réel et virtuel, par des limitations technologiques et physiques.

Le monde comme “interface”

La révolution de l’immersion arrive, progressivement, mais elle arrive. Un acteur tel que Qualcomm, leader mondial dans l’univers mobile, investit depuis une dizaine d’années dans les technologies VR/AR/MR (Virtual Reality, Augmented Reality, Mixed Reality) qui ensemble constituent l’XR. Avec la conviction que celles-ci vont changer l’informatique, et que la transition des terminaux traditionnels (PC, tablettes, smartphones) à une nouvelle génération de “computing”, incarnée notamment par les objets connectés portables, est pour bientôt. “A terme, l’écran tendra à disparaître, et le monde environnant fera office de navigateur, prédit Brian Vogelsang, Directeur Produit XR chez Qualcomm Technologies, Inc. A l’avenir, les smartphones pourraient bien disparaitre et l’XR  prendre la relève.” Cette dynamique est déjà en marche, avec des cas d’usages qui se développent continuellement autant pour le grand public (dans le domaine du divertissement pour l’essentiel) que dans la sphère B-to-B, mais selon des approches segmentées. Elles seront encore néanmoins limitées par ce que permettent – ou plutôt ce que ne permettent pas – les technologies actuelles.

XR + 5G : la 5G dans l’équation XR

Comment rendre possible une réalité étendue fluide, sans contrainte et accessible à tous, sur un casque qui ne bénéficie pas de la même puissance qu’un PC, alors qu’elle requiert des résolutions et des performances graphiques optimales ? La 5G apporte avec elle des éléments de réponse. Tout d’abord par ses propriétés directes et le bond en avant qu’elle représente en matière de débit et de latence. Mais aussi parce qu’elle peut être utilisée pour décharger ou distribuer une partie des fonctionnalités de calcul et de traitement en bordure de réseau, et d’y effectuer le rendu des images avant de les diffuser vers le casque. Préalablement embarquées et intégrées au terminal, les capacités de traitement peuvent désormais se partager et se déporter en partie vers le réseau et le “edge cloud” via ce que l’on nomme dans le secteur le “Cloud XR”. 

XR2, la plateforme de réalité étendue “5G-ready”

La puce haute performance de nouvelle génération Qualcomm Snapdragon XR2 Platform, lancée fin 2019, a été conçue pour supporter ce “split processing” et les spécifications 5G, en mmWave et sub-6 GHz. Qualcomm a ainsi lancé la première plateforme XR/5G de haut niveau au monde, “parce que nous connaissons les besoins de la réalité étendue d’un point de vue matériel comme logiciel. Les puces que nous intégrons à des terminaux XR requièrent des optimisations par rapport à celles que l’on trouve dans nos smartphones. Concernant le hardware, il faut notamment pouvoir supporter plusieurs caméras, contre 3 ou 4 maximum dans un smartphone : la XR2 supporte 7 caméras à ce jour. Concernant le software, il s’agit de laisser une grande place à l’intelligence artificielle. Celle-ci joue en effet un grand rôle dans le suivi et la gestion des informations provenant des capteurs embarqués sur les casques. Une combinaison d’IA et de vision artificielle est à l’œuvre pour lire, comprendre et prédire le positionnement et les mouvements des utilisateurs. La technologie XR2 alloue et dédie des blocs de hardware à ces flux IA et vision artificielle, pour un traitement optimal et à faible puissance.” Autant de nouvelles capacités qui permettront de donner une nouvelle dimension, et de s’affranchir des contraintes actuelles, à des cas d’usages existants ou émergents tels que la téléprésence holographique.

Avec sa plateforme XR2 5G, Qualcomm propose un design de référence, testé et validé sur l’infrastructure 5G d’Ericsson, mis à la disposition des fabricants de terminaux pour réduire le Time-To-Market et les coûts de conception.

Un travail de concert au sein de l’écosystème

Pour faciliter et accélérer encore davantage l’adoption de la 5G en général, et de l’XR en particulier, Qualcomm a introduit le concept d’“XR Viewer”, ou visionneuse XR. Et initié un effort de collaboration avec les acteurs de l’écosystème, parmi lesquels 15 opérateurs mondiaux dont Orange, afin de soutenir le développement de tels produits. Le principe est simple : des lunettes connectées à un smartphone 5G permettant d’avoir un premier accès aux expériences de réalité étendue. Le programme de certification “XR Optimized”, destiné aux fabricants de périphériques XR Viewers et de smartphones, a été lancé en parallèle par Qualcomm afin de favoriser la compatibilité entre ces deux familles de produits.

“Tout l’enjeu est de réfléchir à de nouveaux modèles et de nouveaux cas d’usages, et ce dans tous les domaines, ajoute Morgan Bouchet, Directeur Contenus Digitaux et XR chez Orange. Pour, in fine, donner vie à des expériences innovantes de réalité étendue telles que, par exemple, le metaverse (un monde virtuel persistant en 3D qui s’appuie sur tout ou partie du monde réel) en matière d’interactions sociales. Dans cette perspective, le travail conjoint avec nos partenaires de l’écosystème, dans la sphère technique bien sûr mais aussi dans le monde artistique, se révèle essentiel. Un opérateur tel qu’Orange apporte son expertise en matière de réseaux. Et Qualcomm, par ses technologies, est bien positionné pour fédérer toutes ces contributions.”

Avec la 5G, la réalité étendue sans bornes et sans contraintes sera plus qu’une promesse.


“La 5G peut être utilisée pour du split processing, afin de distribuer une partie des capacités de traitement vers le réseau pour décharger les casques.”


Mots-clés :

, , , ,