En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Quand l’IA s’invite dans vos réunions à distance


“Ce ne sont plus les participants qui vont chercher l’information mais l’information qui vient à eux”


Avec l’accroissement de la mobilité au travail, à quoi ressembleront nos réunions de demain ? C’est la question que s’est posée une équipe du projet Smart Working d’Orange. Présentée en exclusivité au Salon de la Recherche 2019, la démonstration “Future meeting experience” simule une réunion où l’intelligence artificielle enrichit les possibilités d’action et d’interaction des participants – y compris à distance.

La participation à une réunion à distance ‑ en situation de mobilité ou non – peut s’avérer décevante. Qui parle ? Quelles sont les interactions entre les personnes présentes ? Le plus souvent, il en résulte de l’incompréhension et de l’insatisfaction voire un sentiment de mise à l’écart pour la personne absente physiquement. Au regard de ces contraintes, une équipe du projet de recherche Smart Working d’Orange menée par Cédric Floury s’est penchée sur le problème. L’idée étant d’offrir au participant virtuel une expérience de réunion tout aussi réelle que s’il était sur place. Le pari a été relevé avec succès lors d’une démonstration baptisée “Future meeting experience” présentée au Salon de la Recherche d’Orange 2019.

Du contenu poussé en temps réel

A cette occasion, l’équipe a simulé une réunion RH prenant place dans une salle adéquate. Les participants sont installés autour d’une table de travail. Chacun dispose devant lui d’un socle sur lequel un Smartphone personnel est posé, permettant de capter, via le micro et la caméra, ce qui se dit pendant la réunion. Au cours de celle-ci, le nom d’un collaborateur de l’entreprise est cité. Immédiatement, la fiche de poste de ce dernier apparaît sur l’écran des téléphones des participants – présents ou non.

Comment ça marche ? “Nous avons utilisé l’intelligence artificielle (IA) pour pouvoir pousser du contenu en temps réel sur les téléphones. Ce ne sont plus les participants qui vont chercher l’information mais l’information qui vient à eux. La solution se révèle encore plus pertinente pour les personnes qui se trouvent à distance”, souligne Cédric Floury, responsable du projet.

Autre exemple : l’un des participants évoque l’éligibilité d’un salarié à une formation professionnelle et cite l’acronyme CPF (“compte personnel de formation”). Instantanément s’affichent sur une page web dédiée toutes les informations liées à cette formation et même l’article de loi correspondant.

“Il s’agit d’algorithmes de machine learning (ou apprentissage automatique). On donne à la machine une chaîne de données, en l’occurrence ici le code du travail, et celle-ci va ensuite créer des liens mathématiques puis suggérer le contenu approprié. Un taux de confiance est même associé au résultat”, explique Cédric Floury.

Visioconférence à 360

Enfin, pour ne rien perdre de la réunion, une mind map se crée automatiquement au fil de celle-ci : également appelée “carte heuristique”, il s’agit d’un diagramme où sont représentées de façon visuelle toutes les idées évoquées pendant la réunion. “Cela permet de revoir les moments clés ‑ un avantage non négligeable pour les personnes à distance”, précise Cédric Floury. D’ailleurs, ces dernières peuvent redoubler leur sentiment de présence grâce à l’application de visioconférence, encore en développement, appelée “Future visio experience”. Il suffit aux personnes en présentiel de relier une caméra à 360°. Avec l’arrivée prochaine de la 5G, l’expérience promet d’être encore plus intense !


“Ce ne sont plus les participants qui vont chercher l’information mais l’information qui vient à eux”


Mots-clés :

, , , , , , , , ,