En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Orange Smart Metering : l’IoT au service de l’énergie


Orange Smart Metering est une solution IoT de compteurs intelligents pour gagner en rentabilité, lutter contre la fraude, et pallier la vétusté des réseaux.


Fidèle à son ambition d’innover pour répondre au plus près des besoins de ses clients, Orange a développé la solution Orange Smart Metering à destination des opérateurs d’électricité dans les 23 pays de la zone Moyen-Orient et Afrique où l’entreprise est présente.

Une fois l’énergie primaire – fossile, nucléaire, hydroélectrique, solaire, éolienne, ou encore biomasse – convertie en électricité, elle est transportée jusqu’aux réseaux de distribution des pays, puis allouée aux clients. Or, si en France, 95 % de l’électricité produite est facturée aux consommateurs, en Afrique subsaharienne, ce chiffre n’atteint que 70 à 85 %. Les raisons sont liées principalement aux fraudes, à la vétusté des réseaux et à celle des compteurs souvent inaptes à faire remonter aux opérateurs d’électricité des informations fiables. En parallèle, il arrive aussi que les volumes de production ne soient pas suffisants pour répondre à la croissance rapide de la demande. Les inconvénients sont alors doubles : les opérateurs souffrent d’un manque à gagner en matière de revenus, et les utilisateurs sont privés d’un service fondamental : une alimentation électrique efficace. Pour Alain Tales, responsable du domaine énergie pour la zone Moyen-Orient et Afrique chez Orange, « dans tous les pays du monde, l’énergie est un enjeu primordial pour le développement économique. Et lorsqu’on sait par exemple que les habitants de Kinshasa subissent six à sept heures de coupures d’électricité par jour, il est urgent de pouvoir leur fournir un service capable de répondre à leurs besoins ».

Une solution IoT de compteur intelligent : Orange Smart Metering

Pour contribuer à diminuer ces dysfonctionnements, Orange a développé l’offre Orange Smart Metering, à destination des opérateurs d’électricité, en déployant des compteurs intelligents. Un moyen d’améliorer la collecte de leurs recettes, de lutter contre la fraude et de pallier la vétusté technique des réseaux.

Ce service clé en main, pilotable à distance, permet de relever les indexes de consommation afin d’assurer une facturation fiable, de couper les compteurs des clients qui n’ont pas réglé leur facture, de remonter des alarmes en cas de tentatives de fraudes, mais aussi de réaliser des profils de consommation pour détecter en amont les zones susceptibles de connaître des problèmes techniques. Il représente aussi un moyen de réguler la consommation d’électricité en cas de forte demande. « Si la distribution d’électricité baisse, il est préférable que les consommateurs utilisent moins d’appareils électriques plutôt que de ne plus pouvoir en utiliser aucun. Suivre l’augmentation de la demande en temps réel permet d’envoyer des informations ciblées aux compteurs pour limiter la consommation des clients », précise Alain Tales.

Résultat : des flottes de compteurs intelligents sont installées par les experts locaux et paramétrées selon les configurations des opérateurs d’électricité. Cette solution proposée par Orange intègre les problématiques de sécurité inhérentes à tout objet connecté, en assurant le bon fonctionnement et la sécurisation de leurs communications via des processus de supervision.

Une solution en mode prépaiement grâce à Orange Money

Dans la majorité des pays de la zone Moyen-Orient et Afrique où Orange est présent, son service de transfert d’argent et de paiement mobile Orange Money est utilisé par plus de 35 millions de personnes. C’est donc naturellement que les compteurs intelligents d’Orange Smart Metering intègrent un fonctionnement en mode prépaiement. « Les clients peuvent ainsi régler leur facture en « mobile money » grâce à notre service de « mobile banking ». Nous proposons ainsi un service digital bout-en-bout. » Les tarifs sont automatiquement calculés dans le cloud selon la consommation de kilowatts-heure, l’ensemble du parcours de suivi de consommation et de recharge de crédit, ainsi que les notifications de consommation sont accessibles via son téléphone et depuis n’importe où. « Le client n’a plus besoin de consulter son compteur pour suivre son compte, il lui suffit d’allumer son téléphone. »

Deux projets déployés : en Tunisie et au Burkina Faso

La solution Orange Smart Metering a fait l’objet d’un premier pilote avec la Société tunisienne d’énergie et de gaz (STEG), qui a déployé une centaine de compteurs intelligents il y a un an. Mais aussi par l’opérateur burkinabé de distribution d’énergie SINCO (Société d’infrastructures collectives), qui installera 700 compteurs intelligents en mode prépaiement d’ici la fin de l’année. Alain Tales nous explique : « Notre solution leur permet d’administrer une flotte de compteurs qui s’appuient sur des standards, afin qu’à terme, ils puissent directement choisir leur fabricant. ». Les consommateurs tunisiens et burkinabés pourront ainsi réaliser des économies. « Car il est toujours plus facile de suivre ses consommations que de consulter une consommation en kilowatts-heure. Et si un utilisateur constate qu’il a dépensé 3 000 francs CFA d’électricité un jour alors qu’il n’en a consommé que 500 la veille, il fera attention au nombre d’appareils qu’il a laissé allumés. » Enfin, les opérateurs d’électricité vont pouvoir gagner en rentabilité, grâce à une facturation précise.

Orange, qui compte 127 millions de clients au Moyen-Orient et en Afrique, est le seul opérateur télécom qui propose une solution complète de « smart energy metering » intégrant une solution de « mobile money » dans cette région. D’ailleurs, cette innovation lui a valu de gagner le prix « Best Cost Efficiency Solution for Africa » à l’AfricaCom en 2016.


Orange Smart Metering est une solution IoT de compteurs intelligents pour gagner en rentabilité, lutter contre la fraude, et pallier la vétusté des réseaux.


Mots-clés :

, , , , , , ,