En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Orange conçoit des API standardisées pour faciliter l’interopérabilité des services Ethernet des opérateurs aux entreprises


Un service de connectivité Ethernet est établi en quelques secondes entre le site Orange à Lannion et le site AT&T à Plano, Texas : une grande performance en termes d’agilité réseau.


À l’heure de gloire de la connectivité et de la mondialisation, il reste des zones d’ombre que nombre d’acteurs commerciaux aimeraient voir disparaître. Entre autres, la difficulté de rendre interopérables les réseaux des différents opérateurs de télécommunications à travers le monde.

Lancement d’un projet open source entre trois opérateurs

Les trois opérateurs Orange, AT&T et Colt, après avoir obtenu le prix du meilleur proof of concept du MEF 2017, travaillent ensemble sur la validation d’API ‒ interfaces de programmation ‒ standardisées. L’objectif final : créer un réseau mondial d’opérateurs capable de délivrer à leurs clients des services bout-en-bout homogènes.

Sous l’égide du Metro Ethernet Forum (MEF), un forum international regroupant un grand nombre d’acteurs Ethernet, Orange travaille depuis début 2017 avec les opérateurs AT&T et Colt sur l’interopérabilité des services Ethernet des opérateurs de télécommunications. À l’heure actuelle, chaque opérateur possède une architecture de réseau et des interfaces de programmation (API) qui lui permettent de gérer sa propre infrastructure. Cela signifie que lorsqu’un client entreprise souhaite obtenir une connectivité internationale entre deux sites couverts par des opérateurs différents, la réalisation technique est lente et laborieuse. Le but du triptyque Orange-AT&T-Colt est de remédier à cette situation en permettant aux réseaux d’interagir entre eux, en quelques secondes, quel que soit l’opérateur. Pour cela, des API standardisées sont mises au point, avec des réseaux s’appuyant sur une architecture SDN (software-defined network). Dans le cadre de ces travaux, Orange, comme AT&T, utilisent la plateforme ONAP, un projet open source hébergé par la Fondation Linux, pour orchestrer les fonctions réseaux. Les API prises comme base de travail sont également livrées en open source et proviennent du TM Forum. « La démarche open source est stratégique pour Orange, car en sortant d’une logique de propriété, on peut être beaucoup plus rapide et innovant. De plus, s’engager dans une dynamique open source favorise le travail et l’esprit collaboratif entre différents acteurs », explique Ludovic Robert, architecte IT et API chez Orange.

Une connectivité établie entre Lannion et Plano en quelques secondes

Chaque automne à Orlando, le MEF organise un événement de plusieurs jours pour le secteur des réseaux et services Ethernet. L’occasion pour Orange de démontrer son proof of concept (POC) à l’ensemble de la communauté. C’est ainsi qu’en novembre 2017, un service de connectivité Ethernet est établi en quelques secondes entre le site Orange à Lannion et le site AT&T à Plano, au Texas. Une performance en termes d’agilité réseau qui a obtenu le prix du meilleur POC. « Mais pour en arriver là, nous avons eu à relever de nombreux défis, raconte Ludovic Robert. Tout d’abord sur le plan de la temporalité, nous nous sommes engagés dans ce défi auprès du MEF en juin, ce qui ne nous laissait que quatre mois pour être prêts. Ensuite, il ne s’agissait pas seulement de montrer que le concept fonctionnait, mais de gagner une compétition entre POC. Notre démonstration devait non seulement être parfaitement fonctionnelle, mais aussi impressionner l’audience pour remporter le meilleur prix. Ce travail devait être réalisé en coordonnant six entreprises : Colt, Orange, AT&T, Fujitsu, Ciena (les fournisseurs d’équipements d’Orange et AT&T respectivement), ainsi qu’Amdocs (fournisseur de solutions et services logiciels d’expérience client). C’était très ambitieux et assez stressant, mais nous avons réussi ! »

À Lannion, les équipes d’Orange ont assuré la mise en place de la plateforme d’automatisation (ONAP), d’un data plane Ethernet/IP, d’un serveur vidéo et de l’interface external network-to-network (ENNI), ainsi que les contrôleurs SDN, la connectivité bout-en-bout avec les équipements hébergés chez AT&T, et les interconnexions entre les différentes plateformes.

Création d’un écosystème d’opérateurs connectés

Au final, quatre API ont été développées par l’équipe : recherche de lieux, vérification d’éligibilité technique, réalisation d’une commande, et vérification de la réalisation de la commande. Le POC ayant parfaitement rempli son objectif, il reste maintenant une étape formelle : faire valider les API par le MEF lors du prochain événement en octobre 2018. « Ce n’est qu’après validation formelle du MEF que l’on pourra réellement implémenter, et surtout utiliser, ces API avec d’autres opérateurs », rappelle Ludovic Robert. Au-delà de garantir l’interopérabilité des réseaux, les API standardisées vont également permettre de réduire les coûts et la complexité induits par les déploiements d’équipements propriétaires sur les réseaux et les sites des clients.

L’autre objectif sous-jacent du projet est d’accélérer l’adoption des solutions SDN sur le marché. Ce modèle d’architecture réseau apporte en effet flexibilité et réactivité en permettant la reconfiguration rapide d’équipements réseaux, la segmentation des flux d’informations, et la virtualisation de certaines fonctions. « Il permet notamment de proposer à nos clients des offres flexibles qui adaptent automatiquement la consommation des ressources informatiques en fonction de la demande », explique Jehanne Savi, responsable du programme On-Demand Network.

En créant un écosystème open source et commun à tous les opérateurs, Orange et ses partenaires répondent donc non seulement à la demande d’optimisation de la gestion des services bout-en-bout, mais améliorent aussi le coût et l’interopérabilité des réseaux à travers le monde.


Un service de connectivité Ethernet est établi en quelques secondes entre le site Orange à Lannion et le site AT&T à Plano, Texas : une grande performance en termes d’agilité réseau.


Mots-clés :

, , , , , , , , ,