En ce moment

Open source pour les réseaux : l’exemple d’une solution de vidéo immersive

open-source-video-immersive_1198x500

“Déployer un réseau mobile rapidement sur un site distant pour tester et valider un service de vidéo immersive 360°”


Sur le même sujet

L’expérimentation de nouvelles fonctionnalités et l’anticipation des évolutions des réseaux mobiles, sur les parties RAN (Radio Access Network, qui communique avec les équipements mobiles) et cœur (par où transitent toutes les transmissions), reposent sur un cadre de travail en open source. Un projet de solution de vidéo immersive 360° fondée sur une infrastructure open source donne ainsi un aperçu de l’avenir des réseaux et des services mobiles.

Les frameworks (environnements logiciels) open source (OS) offrent l’opportunité de regrouper des acteurs de l’écosystème des réseaux mobiles sur des projets collaboratifs tirant profit des avancées technologiques des réseaux, tels que la softwarisation du RAN. Ils permettent de concevoir, tester et valider directement des services innovants qui pourront demain être déployés à grande échelle.

Une plateforme OS pour de la vidéo immersive

Une initiative, dans le cadre du projet européen 5G EVE, propose la mise à disposition d’une plateforme expérimentale 4G/5G open source pour tester une expérience de vidéo immersive 360° avec un casque de réalité virtuelle. L’expérimentation montre comment un réseau mobile open source peut être rapidement déployé “à la volée” et à distance afin d’expérimenter un cas d’usage spécifique voire, à terme, pour répondre à des besoins opérationnels. La création de ce réseau à la demande se fonde sur la mise en œuvre d’un outil d’orchestration Open Source, ONAP (Open networking automation platform) en l’occurrence, gérant le déploiement et l’instanciation des fonctions virtuelles réseau (Virtualized network functions, VNF) sur des sites distants.

Architecture bout-en-bout

Ce projet est issu de la collaboration entre Orange et plusieurs partenaires français et européens, académiques et industriels. L’infrastructure conçue dans ce cadre, et utilisée pour le cas d’usage de vidéo immersive, permet de “tester et valider certains apports des réseaux 4G/5G”, explique Rodolphe Legouable, Chef de projet Réseaux chez Orange. “Comme leurs capacités à répondre à des besoins spécifiques en termes de latence notamment, un enjeu clé s’agissant de réalité virtuelle afin d’éviter les phénomènes de nausée.” Plusieurs maillons composent l’architecture réseau soutenant l’expérience : “Concrètement, il s’agit de déployer au plus proche de l’antenne un serveur d’application vidéo hébergeant le contenu, lequel traverse ensuite le réseau cœur et le RAN avant d’atteindre le casque de réalité virtuelle (VR) de l’utilisateur. La plateforme est créée en utilisant du code open source d’Open Air Interface (OAI) Software Alliance pour le RAN. L’orchestrateur ONAP/Kubernetes se charge du déploiement automatique des fonctions réseau virtualisées – parties Radio et User Plane Function (UPF) – sur le ou les sites distants. Le contrôle du cœur du réseau est quant à lui centralisé à un endroit, dans les locaux d’Orange Gardens à Châtillon pour la démonstration. Le RAN est connecté au réseau cœur, matérialisé par un cœur logiciel conçu par l’IRT b<>com (baptisé Wireless Edge Factory, WEF), lui-même interfacé avec le serveur applicatif.”

Un terreau fertile pour l’innovation

Une fois ce réseau déployé, les utilisateurs peuvent s’y connecter pour accéder au serveur applicatif et au contenu vidéo. La plateforme supporte par ailleurs différentes bandes de fréquence (B7, B28, B38, B40) et peut ainsi s’adapter selon les droits d’émission alloués.

En plus de valoriser la rapidité et la facilité de déploiement d’un réseau mobile, cette démonstration illustre plus généralement les opportunités ouvertes par les écosystèmes internationaux open source. “L’engagement d’Orange au sein du monde open source est utile à plusieurs titres. Il nous permet de gagner en maîtrise sur les interfaces entre équipements et fonctionnalités du réseau, de jouer sur le “puzzle” en mixant des composants open source et propriétaires, etc. Et de mutualiser les efforts : la communauté ONAP est importante car nous ne pouvons pas tout faire et maîtriser seuls et de notre côté en vue de développer et de tester de nouveaux services et fonctionnalités.”


“Déployer un réseau mobile rapidement sur un site distant pour tester et valider un service de vidéo immersive 360°”


Sur le même sujet

Mots-clés :

, ,