En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

MWC 2019 : l’indoor, le nouveau terrain de jeu de la géolocalisation


De nouvelles technologies dédiées au tracking indoor, là où le GPS est aveugle à l’intérieur des bâtiments.


Explorée depuis quelques années à travers le WiFi Positioning ou l’avènement des Beacons notamment, la localisation en intérieur ouvre de nouvelles perspectives en matière de suivi des objets et des personnes. Orange, via son entité Orange Applications for Business, se place aux avant-postes de ce nouveau front technologique avec des solutions adaptées aux enjeux clés de différents secteurs d’activité tels que l’industrie et la santé.

Depuis plus de 20 ans, le GPS constitue la référence commune dans le domaine de la géolocalisation et façonne la vie numérique tant du grand public que des entreprises. Jusqu’alors concentrée sur les environnements extérieurs, cette révolution s’exporte depuis peu à « l’indoor » avec la montée en puissance de nouvelles technologies, là où le GPS reste « aveugle » à l’intérieur des bâtiments.

Un enjeu phare pour les acteurs économiques et industriels

« L’indoor tracking » représente un complément d’intelligence potentiel pour de nombreuses organisations. En particulier dans le cadre de l’Industrie 4.0, où la localisation numérique en intérieur est perçue comme un vecteur majeur de rationalisation et d’optimisation des opérations dans les usines, permettant de suivre des objets, matériels et outillages et de faire du traitement de données en fonction du positionnement de ceux-ci. Le retail est aussi régulièrement cité parmi les secteurs ayant le plus à bénéficier de « l’indoor tracking », avec des cas d’usage principalement liés au « geofencing » pour favoriser le marketing mobile in situ.

La mise en œuvre de services basés sur la localisation en intérieur se fonde le plus souvent sur la combinaison de trois briques – matériel (capteurs, beacons, etc.), logiciel de traitement des données et connectivité. S’agissant de connectivité, on distingue trois grandes familles que sont le WiFi, le Bluetooth et l’Ultra Wideband. Le Bluetooth étant l’une des technologies les plus matures dans le domaine, tant en termes de performance que de coûts. Elle est au cœur de la gamme des offres de Smart Tracking Indoor développées par Orange.

Le Bluetooth, fer de lance de « l’indoor tracking »

A travers sa structure Orange Applications for Business (OAB), spécialisée dans l’accompagnement des entreprises autour des thèmes de la Data/Analytics et des objets connectés notamment, Orange propose des solutions adaptées aux besoins spécifiques de ses clients. Parmi celles-ci, deux sont présentées lors du Mobile World Congress et se distinguent par des caractéristiques techniques et opérationnelles qui leur sont propres. L’une et l’autre ont pour carburant le Bluetooth Low Energy (BLE).

La première est développée en partenariat avec Quuppa, sans doute l’entreprise la plus avancée au monde sur le marché des technologies de positionnement/localisation en BLE. Elle procure une localisation extrêmement précise et en temps réel, grâce à la combinaison de plusieurs briques technologiques. « Des tags positionnés sur les objets que l’on souhaite suivre transmettent un signal BLE régulier, explique Grégoire Thillaye du Boullay, Responsable de produit IoT/Smart Tracking Indoor chez OAB. Des antennes de pointe récupèrent ce signal et le traitement des données est ensuite réalisé selon la méthode Angle-of-Arrival (AoA). La solution est ainsi capable de fournir une localisation, de manière instantanée, selon une précision de l’ordre de la dizaine de centimètres. » Dans le cadre de la démo, le système d’antenne montre comment ces étiquettes en plastique léger peuvent s’adapter sur n’importe quel type d’objets, pour des cas d’usages industriels. Mais aussi comment celles-ci peuvent changer de couleur selon la zone où elles se trouvent, constituant un apport majeur de sécurité pour le traçage de matériels critiques ou sensibles.

Souplesse de déploiement

L’autre solution présentée valorise deux enjeux clés dans l’adoption et l’appropriation des nouvelles technologies de localisation indoor : la simplicité et le coût. L’Orange Beacon Tag propose un tracking indoor accessible, facile à déployer et flexible. « Le système se fonde sur un mix de connectivité, avec une communication en BLE entre les tags et les antennes, et via la technologie LoRa entre ces dernières et l’outil de processing. A la différence du dispositif d’antennes Quuppa, l’Orange Beacon Tag ne propose ni temps réel ni un niveau de précision aussi abouti. Mais il est tout à fait adapté dans le cadre d’usages de géolocalisation et de suivi de haut niveau, à des coûts rationalisés. Il se distingue par sa souplesse de déploiement : les antennes supportent l’ensemble de la connectivité afin d’optimiser la taille et la durée de vie des tags, et sont équipées d’aimants pour une fixation rapide à différents types d’objets, en configuration Plug & Play. Elles ont de plus été pensées pour des opérations dans des environnements industriels contraignants, et sont suffisamment robustes pour être exploitées en milieu métallique notamment. »

Une IHM (interface homme – machine) « agnostique »

Dans une perspective de simplicité et d’appropriation toujours, la gestion et le pilotage des services de géolocalisation proposés par l’ensemble des solutions d’Orange sont assurés via une interface unique. « La gamme des offres Smart Tracking Indoor est regroupée sous une seule et même application client opérationnelle. Que l’utilisateur opte pour le beacon tag ou le système d’antennes Quuppa, il pourra monitorer sa flotte d’équipements depuis cette seule plateforme, et y procéder aux usages qui l’intéressent : inventaire, traitement de données, geofencing, etc. »

Mots-clés :

, , , , , ,