En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Le Digital Hub for Africa d’Orange construit l’avenir du continent


Grâce à cette API, les clients peuvent accéder à un service en quelques instants, y souscrire directement et payer avec leurs crédits de communication Orange.


Depuis cinq ans, Orange bâtit une plateforme centralisée et mutualisée pour diffuser contenus et services sans passer par Internet. Une offre panafricaine qui sera bientôt accessible dans une vingtaine de pays.

Le volume de smartphones va augmenter considérablement en Afrique. C’est du moins l’avis du cabinet Deloitte qui estime, dans une étude publiée en avril 2018, que le continent comptera 660 millions d’habitants équipés d’un « téléphone intelligent » en 2020, soit deux fois plus qu’en 2016. Mais pour l’heure, le téléphone classique (« feature phone ») reste dominant. Sa part de marché serait même passée de 55,4 % en 2016 à 61 % en 2017, tandis que celle des smartphones aurait reculé de 44,6 % à 39 %, selon le cabinet IDC. L’expansion de marchés comme l’Éthiopie ou la République démocratique du Congo, où jusqu’ici la pénétration du téléphone mobile restait faible, explique ces chiffres : les nouveaux utilisateurs privilégiant les téléphones bon marché.

L’Afrique, un laboratoire pour les télécoms

Mais comme le souligne Deloitte, l’Afrique reste plus que jamais un laboratoire pour le monde des télécoms et même un modèle dans certains secteurs, notamment en matière de transactions financières numériques. Très présent sur le continent, Orange ne cesse d’innover, participant ainsi activement à la transformation digitale de l’Afrique.

Dans cette région, les développeurs, les start-up, les fournisseurs de contenus et les distributeurs de services mobiles en général doivent en effet s’adapter à un marché encore sous-équipé en smartphones et où l’accès à Internet est loin d’être démocratisé, notamment en milieu rural.

Pour dépasser ces contraintes, Orange a développé depuis six ans un « Digital Hub ». « Il s’agit d’une plateforme centralisée et mutualisée offrant aujourd’hui aux partenaires d’Orange un accès unique, sécurisé et simplifié leur permettant de se connecter à l’ensemble des plateformes techniques des filiales Orange de la zone MEA [Middle East Africa] composée d’une vingtaine de pays majoritairement africains. Ils pourront ainsi concevoir, développer et distribuer leurs VAS (Value Added Services) ou des services ad hoc de tous genres, même sans Internet ou via un téléphone mobile basique », explique Adama Dieye, Directeur Open Ecosystem Services au Technocentre Orange d’Abidjan. Il s’agit là de « la seule offre panafricaine de ce type », précise-t-il.

Un Hub pour monétiser ses services sans Internet

Les quelque cent partenaires ou fournisseurs de contenus d’Orange – multinationales (Google…), acteurs régionaux (Digital Virgo, TPAY, IMImobile…), ou start-up – disposent ainsi d’un hub évolutif, performant et adapté aux exigences du marché pour développer, distribuer et surtout monétiser leurs services.

Orange a conçu à cet effet une suite d’offres API (Application Programing Interface) dédiée à tous les partenaires ou fournisseurs de services mobiles de la région Afrique–Moyen-Orient et couvrant les besoins fondamentaux, à savoir : communiquer (API SMS), distribuer (#303# My Store) et facturer (Direct Carrier Billing MEA et Orange Money Web Payment). « Ce catalogue d’offres d’API est disponible et commercialisé en ligne en mode self-service et utilisable au travers de protocoles télécoms et informatiques très simples d’utilisation », précise Adama Dieye.

Pour communiquer, les partenaires (fournisseurs, start-up ou même simples développeurs) ne disposant pas de compte bancaire (environ 80 % de la population) peuvent acheter en ligne des volumes de SMS via leurs crédits de communication Orange grâce à l’API SMS. De même, pour monétiser leurs produits, ils peuvent recourir aux API de paiement que sont Direct Carrier Billing (Pay With Orange) et Orange Money.

La première offre la possibilité de facturer les clients Orange au prix du contenu acheté directement depuis leurs recharges (crédit de communication). La seconde répond aux besoins des partenaires commercialisant en ligne des biens et services dont les prix de vente sont plus importants. Il offre une solution de confiance pour les marchands certifiés Orange Money facile à intégrer sur un site web grâce à quelques lignes de code.

Quant à la distribution de leurs contenus, les partenaires et fournisseurs d’Orange ont la possibilité de référencer leurs services via #303# My Store, un portail USSD partagé s’appuyant sur l’API USSD. Méconnue en Europe, la technologie USSD (Unstructured Supplementary Service Data ou données de services supplémentaires non structurées) a la particularité de pouvoir remplacer l’accès mobile à Internet par l’utilisation du réseau GSM, et donc de toucher ainsi l’ensemble des utilisateurs même équipés de téléphones mobiles classiques.

Un service bientôt disponible dans une vingtaine de pays

« Les API USSD d’Orange apportent une vraie valeur, surtout en termes d’expérience client, avec un portail panafricain unique et une recherche thématique simplifiée, note Adama Dieye, qui ajoute que #303# My Store, aujourd’hui présent dans six pays (Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali et Sénégal), le sera très prochainement sur les autres marchés où Orange est en place. »

Jusqu’alors utilisé par les opérateurs pour permettre à leurs clients d’effectuer des opérations basiques (consultation de solde, rechargement de crédits de communication…), l’accès à l’USSD est désormais élargi et facilité grâce à une standardisation et à une commercialisation à grande échelle, comme l’a entrepris Orange avec l’API #303# My Store. À terme, ce sera donc une vingtaine de pays représentant plus de 100 millions de clients qui disposeront de cette plateforme B2B2C. Grâce à cette API, les clients peuvent accéder à un service en quelques instants, y souscrire directement et payer avec leurs crédits de communication Orange.

Afin d’accompagner le développement de l’e-commerce en Afrique, Orange a donc su trouver des solutions adaptées aux marchés en rendant accessibles depuis n’importe quel téléphone une multitude de produits et de services.


Grâce à cette API, les clients peuvent accéder à un service en quelques instants, y souscrire directement et payer avec leurs crédits de communication Orange.


Mots-clés :

, , , , , , , ,