En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

De la maison à la voiture, des usages numériques sans couture


La convergence "Home To Car" promet une continuité d'expérience et d'usage entre deux environnements où nous passons une grande partie de notre temps.


Maison et voiture connectées, les deux technologies se développent à vive allure et entament aujourd’hui un rapprochement pour le meilleur, où ceux qui le souhaitent pourront vivre leur expérience numérique en toute continuité et cohérence entre leur maison et leur voiture.

Vous rentrez du travail en voiture, pour regagner votre maison, dont le système de chauffage s’est mis en route quelques minutes plus tôt, sur la température de votre choix… La scène n’est pas si difficile à imaginer – et à réaliser – : un simple programmateur suffit. Mais il y a une subtilité : c’est votre voiture qui, à l’approche de votre domicile, a « ordonné » à celui-ci de s’allumer. Quand maison et automobile se connectent ensemble, bienvenue dans le futur de la convergence.

Pour une grande majorité des habitants des pays industrialisés, le temps se répartit pour l’essentiel entre la maison, le travail… et les transports. La voiture individuelle en particulier : selon une enquête réalisée par l’institut CSA Research à l’initiative de Citroën en 2016 dans 7 pays d’Europe dont la France, nous passerions dans notre vie 4 ans et un mois en voiture, soit 7,7 % de notre temps éveillé.

Véritable extension de notre logement, l’automobile est une « pièce supplémentaire », explique Carlos Jordan de Urries, Chef de produit Smart-home à la Direction des Objets Connectés et Partenariats d’Orange.

« L’une comme l’autre n’échappent plus à la dimension de connectivité, et constituent des environnements digitaux à part entière, où nous interagissons et communiquons avec ou via des objets, ajoute-t-il. Avec la connexion grandissante des maisons et des voitures, la convergence entre les deux, c’est-à-dire la possibilité de poursuivre certains usages en passant de l’un à l’autre, représente un enjeu important, et une attente forte des utilisateurs. »

Un développement parallèle

De fait, la maison et la voiture connectées se sont considérablement développées, en parallèle, ces dernières années. De plus en plus d’objets et de systèmes sont connectés dans un environnement haut ou très haut débit dans la première, tandis qu’on dénombrait environ 800 000 voitures connectées en France en 2017, un chiffre qui devrait s’élever à 8,9 millions en 2021, selon Statista Digital Market.

Dans le même temps, la maison connectée s’est développée de façon considérable autour de thématiques comme la sécurité, l’assistance ou la gestion énergétique en particulier.

Demain, ces deux lieux de vie devront se mettre en cohérence et exploiter leurs capacités de connectivité respectives. En premier lieu pour offrir la possibilité de piloter les services de l’un depuis l’environnement de l’autre, et vice versa (on pourra savoir depuis la maison où est localisée la voiture qu’une autre personne a garé la veille).

Mais aussi pour faire du véhicule un « terminal » secondaire de l’abonnement, comme certains utilisent aujourd’hui les montres connectées, permettant de rentabiliser le forfait data souscrit et d’accéder aux contenus inclus dans son offre en déplacement.

Des premières solutions disponibles, d’autres à inventer

Les opérateurs ont un rôle essentiel à jouer pour délivrer cette « brique » de connectivité aux constructeurs automobiles, dans un écosystème ouvert au sein duquel pourront aussi être développés les services de demain autour de la voiture connectée.

Envisagée sous le prisme de la convergence Home To Car, l’explosion concomitante de ces deux marchés, et leur rapprochement, donne déjà lieu à de premières applications. Le système de thermostat intelligent relié à la voiture est par exemple disponible avec les capteurs Nest de Google. Amazon, de son côté, collabore avec Ford pour intégrer Alexa, son assistant vocal intelligent, à bord des véhicules du constructeur nord-américain.

A l’image de l’assistant virtuel personnel Djingo d’Orange, la voix s’impose comme une interface idéale d’interaction avec la connectivité de la maison, et les utilisateurs attendront certainement, demain, de bénéficier de ce même biais d’interaction dans la voiture.

Toutefois, le chemin est encore long jusqu’à la convergence optimale, et plusieurs challenges se posent, techniques notamment, en termes d’interface d’accès, de connectivité ou encore de gestion des profils utilisateurs.

La voiture et la maison connectées n’en sont en outre pas au même stade de maturité : l’assistant virtuel qui commence à trouver sa place dans quelques logements devrait prochainement débarquer dans la voiture, où les interactions via la voix ne sont possibles aujourd’hui, pour l’essentiel, que pour la navigation GPS.

Autant d’usages que d’automobilistes

Mais le champ des possibles est ouvert, et les attentes sont là, « en particulier pour la consommation de contenus », reprend Carlos Jordan de Urries. « Comme par exemple pouvoir poursuivre, à la maison, l’écoute d’une chanson ou d’un podcast au moment précis où il avait été coupé dans la voiture, détaille-t-il. Ou encore pouvoir échanger des contenus de l’un à l’autre des deux environnements, par exemple un père de famille qui regarde un programme télévisé intéressant et souhaite le partager en temps réel avec sa femme en voiture. Ou de monitorer ses objets connectés indifféremment depuis la voiture ou la maison. »

Avant de voir un tel scénario se réaliser, l’accent doit être porté sur la pertinence. « Il y autant d’usages liés à la voiture que d’utilisateurs de voitures !, souligne Carlos Jordan de Urries. Ceux-ci sont tous différents, réguliers, occasionnels, pour un usage professionnel ou familial, etc…et il est fondamental de se pencher sur ces différents profils avant de concevoir des services à tout-va, mais pas nécessairement adaptés aux besoins de chacun. » La convergence, c’est aussi du sur-mesure.


La convergence "Home To Car" promet une continuité d'expérience et d'usage entre deux environnements où nous passons une grande partie de notre temps.


Mots-clés :

, , ,