En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Avec Holosport, les rencontres sportives prennent une nouvelle dimension


Une expérience du sport renouvelée et enrichie, vécue en réalité augmentée/mixte avec un degré d’immersion inégalé.


Sur le même sujet

Vivre un événement sportif comme si vous y étiez, c’est l’expérience qu’a proposé Orange lors du tournoi de Roland-Garros 2019 avec Holosport. Ou comment la combinaison entre les futurs réseaux 5G et les nouvelles technologies de spatial computing telle que Magic leap One, contribuera dès demain à propulser le spectateur au cœur de l’action, avec un sentiment d’immersion et d’interaction jamais atteint jusqu’alors.

Chez soi sur son écran TV, dans les tribunes d’un stade ou depuis les gradins d’un court, en déplacement sur son terminal mobile, etc. : la visualisation d’un événement sportif diffère considérablement selon le lieu, ou le support depuis lequel on le vit. Avec Holosport, Orange, partenaire innovation du tournoi, présente une expérience renouvelée et enrichie, en réalité augmentée/mixte et avec un haut degré d’immersion et d’interaction.

Entre réel et virtuel

La démonstration mise en œuvre lors du tournoi de Roland-Garros 2019 proposait de revivre la rencontre Berdych/Chardy de l’édition 2018 en version condensée et sous un angle radicalement nouveau. Yvan Delègue, Directeur Innovation Digitale, décrit : “l’utilisateur est équipé du dispositif Magic Leap One, constitué des lunettes de spatial computing Lightwear et de la manette Control. Dès le départ, de multiples éléments additionnels 3D apparaissent dans l’environnement réel autour de l’écran TV sur lequel est diffusé le match. Le nouveau court Philippe Chatrier est reproduit sur une table positionnée devant l’utilisateur, le toit s’ouvre, puis les hologrammes des deux joueurs apparaissent, en quasi-taille réelle, avec leurs données caractéristiques – âge, poids classement ATP, etc. Le match et les échanges débutent et sont reproduits en 3D sur la table, laissant tout le loisir à l’utilisateur de tourner autour, de se rapprocher, d’aller vérifier lui-même si une balle est sur la ligne, en prenant le contrôle du ralenti grâce au contrôleur, etc., tout en accédant à tout instant de la rencontre à des statistiques projetées où il le souhaite. L’expérience se conclut alors que l’utilisateur finit de devenir spectateur et de vivre l’expérience en se retrouvant projeté dans les tribunes du court Philippe Chatrier, parmi le public”. L’utilisateur vit son expérience en toute autonomie se positionne selon sa préférence, choisit l’angle de vue qui lui convient le mieux, et prend même le contrôle de l’action.

Un dispositif soutenu par le système Magic Leap One spatial computer…

Comment cette petite révolution est-elle possible ? Tout d’abord, les échanges du match ont été entièrement reproduits en studio de “motion capture” pour pouvoir être retranscrits fidèlement lors de la démo. Elle fait ensuite la part belle à la plateforme créée par Magic Leap, qui a développé l’une des solutions parmi les plus prometteuses sur ce marché, fondée sur sa technologie propriétaire de Digital Lightfield. Son produit est déjà commercialisé aux Etats-Unis, et Orange a noué un accord de co-innovation avec la start-up, en vue d’imaginer les nouveaux usages et expériences qui s’appuieront sur ce système de pointe. De ce partenariat est déjà issu Holoparty, une expérience qui présage de l’avenir de la relation client (service vente et après-vente en réalité mixte), tout comme Holosport préfigure le futur du sport. Le design global de l’expérience Holosport a été confié à une autre start-up partenaire spécialisée dans les nouveaux usages immersifs, Emissive.

… et boosté par la 5G

Déjà saisissante à l’état de démonstration, cette nouvelle forme de divertissement et d’immersion gagnera encore en profondeur et en richesse avec le déploiement des réseaux 5G. “Un service tel qu’Holosport tire pleinement parti des performances de la 5G, reprend Yvan Delègue. A trois égards : parce qu’il sollicite un niveau élevé de bande passante, parce qu’il nécessite une faible latence, et parce qu’il requiert une qualité de service spécifique et garantie pour être optimal, ce que permet la 5G avec le découpage réseau. Ces usages pourront donc être accessibles au plus grand nombre d’utilisateurs indifféremment de leur situation ou de leur appareil, qu’ils soient à leur domicile, ou dans un lieu public en mobilité, y compris dans les travées du stade où se déroule un événement sportif”. Avec le perfectionnement des technologies de captation et de synchronisation, les futurs réseaux mobiles soutiendront de plus la mise en œuvre de ces expériences en temps réel.

La démonstration Holosport en donne un avant-goût…


Une expérience du sport renouvelée et enrichie, vécue en réalité augmentée/mixte avec un degré d’immersion inégalé.


Sur le même sujet

Mots-clés :

, , , , , , , , , ,