En ce moment

Améliorer les opérations de l’entreprise grâce à l’IA

Image_SmartCapex_1198x500

“Avec Smart Capex, nous investissons dans les solutions techniques qui sont à la fois les plus intéressantes pour Orange et les meilleures pour nos clients.”


Orange Espagne utilise le machine learning pour optimiser ses investissements et ses plans de déploiement sur le réseau mobile. Son outil Smart Capex base ses recommandations sur de multiples indicateurs, toujours centrés sur l’expérience client.

À Madrid, le département Data d’Orange Espagne et ses équipes Data Freaks développent des dizaines de cas d’usage pour améliorer l’efficacité d’OSP. La mission de ces experts de la donnée est d’échafauder des outils innovants pour améliorer les opérations de l’entreprise, en se basant sur le Big Data et le machine learning (apprentissage automatique en français). Leurs projets concernent les opérations commerciales ainsi que les processus d’investissement, comme le fait Smart Capex. Conçu pour optimiser le déploiement du réseau mobile en Espagne, ce projet pilote doit servir d’exemple pour d’autres pays où Orange est présent.

La “valeur” des antennes

Oscar Caballero de la Sen, Directeur Data d’Orange Espagne, raconte : “Dans le passé, pour déterminer les investissements futurs, on observait des KPI [indicateurs clé de performance] techniques. Si on voyait deux antennes avec le même niveau de saturation, on investissait dans les deux, sans distinction. Désormais, on a en mains une multitude d’informations : quels sont les utilisateurs par relais mobile à chaque instant, quel revenu un client rapporte à l’entreprise, etc. À partir de ces données, nous sommes capables d’attribuer une valeur à chaque antenne, donc de prioriser les décisions.” Il est aussi possible de suivre les indicateurs techniques importants pour le client, en particulier le taux de coupure des appels ou la vitesse de navigation. Avec Smart Capex, tous les investissements ont pour objectif final l’amélioration de l’expérience utilisateur, ce qui augmente mécaniquement le taux de fidélisation.

Transformer la donner brute en smart data

À chaque seconde, Smart Capex évalue 600.000 événements, issus de multiples sources telles que le monitoring des réseaux, la couverture du territoire, les usages des clients ou encore des données socioéconomiques. Ces informations en entrée sont traitées par deux modules de Big Data. L’un calcule tous les indicateurs techniques par utilisateur : vitesse de navigation, latence, etc. L’autre montre de quelle manière et en quelle proportion chaque antenne impacte chaque utilisateur, et vice-versa. Ces deux facilitateurs ne servent pas qu’à Smart Capex. Ils sont, par exemple, utiles au service client d’Orange, qui peut entrer en contact avec les utilisateurs subissant un service dégradé.

Croiser les modèles d’analyse avancée

Différents niveaux de modèles évaluent en permanence les capacités, la couverture, les actions possibles. “Là où les anciennes méthodes nous révélaient un horizon d’un mois, nous sommes désormais capables de prévoir l’évolution du trafic sur trois ans. Nous pouvons donc mieux anticiper des investissements qui prennent six à neuf mois à se mettre en place.” En exploitant des modèles économiques, l’outil peut prévoir la valeur générée par les différents scénarios de déploiement et identifier les antennes qui donneront le meilleur retour sur investissement.

Une interface visuelle pour la planification

Au dernier niveau, sous forme de cartes, de listes ou de tableaux, un outil Web regroupe toutes les actions spécifiques recommandées par Smart Capex, ainsi que des données générales sur le trafic ou le réseau. Les utilisateurs finaux de la plateforme ne sont autres que les équipes de planification du réseau, en collaboration avec la finance et le marketing. “Avec Smart Capex, nous pouvons réduire le coût des investissements ou choisir d’augmenter la valeur attribuée à chaque relais mobile. Nous optimisons les déploiements sur le réseau en investissant dans les solutions techniques qui sont à la fois les plus intéressantes pour Orange et les meilleures pour nos clients.” Pour les équipes de planification, c’est une nouvelle manière de concevoir le métier.

L’Espagne comme pays pilote

Dans les coulisses de Smart Capex, un développement en mode Agile et une équipe composée d’experts souvent âgés de moins de trente ans : business owner, data translator, data scientists, data engineer, data visualization expert, etc. Ils ont relevé avec brio le défi qui leur a été lancé par Orange dans le cadre de son initiative “AI Bets Program”. L’ambition de ce programme lancé en 2018 était de créer quatre cas d’usage pour améliorer les opérations du Groupe grâce à l’intelligence artificielle avec, pour chaque projet, un pays leader dans la recherche. Avec Orange Espagne pour guide, Smart Capex sera bientôt adapté et déployé dans six pays d’Europe et d’Afrique.


“Avec Smart Capex, nous investissons dans les solutions techniques qui sont à la fois les plus intéressantes pour Orange et les meilleures pour nos clients.”


Mots-clés :

, ,