En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

A Roland-Garros, Orange révèle le futur des usages vidéo avec la 5G


Une démonstration en live des multiples possibilités qu’ouvre la 5G en termes de performance adaptée aux usages vidéo.


Images 3D, 8K, vidéo 360°, réalités virtuelle, augmentée, mixte, etc., y compris en mobilité : l’avenir des usages vidéo s’écrit au plus-que-parfait et sera porté par le déploiement prochain des réseaux 5G. Lors du tournoi de Roland-Garros, Orange et France Télévisions lèvent le voile sur une partie des révolutions à venir à travers une démonstration de retransmission de contenus 8K en live via un réseau expérimental 5G.

Parmi les nombreux terrains d’innovation sur lesquels la 5G est destinée à faire valoir ses capacités, la vidéo est sans doute l’un de ceux qui sera le plus sensible – et impressionnant – aux yeux du grand public. De nouvelles expériences se profilent, parmi lesquelles la résolution 8K qui s’annonce comme un bond en avant majeur dans la consommation et la visualisation de contenus en ultra haute définition pour une immersion accrue avec ses images complexes en 33 millions de pixels.

Une première mondiale

Le secteur de la production et de la diffusion audiovisuelles a d’ores et déjà entamé cette transition vers le 8K. Dans l’Hexagone, France Télévisions est l’un des médias pionniers s’agissant du nouveau format, et Roland-Garros un terrain de jeux grandeur nature pour en explorer le potentiel. L’an dernier, le groupe audiovisuel réalisait ses premiers essais de captation 8K lors du tournoi du Grand Chelem. Cette année, une étape supérieure est franchie avec la diffusion en direct, sur le stade, en 8K et en 5G, des matchs du court Philippe-Chatrier durant toute la compétition, en partenariat avec Orange. Une première mondiale pour une retransmission live en continu 8 heures par jour sur un événement de quinze jours.

Et une démonstration dans la pratique des multiples possibilités qu’ouvre la 5G en termes de performance, de qualité de service tout comme dans la segmentation et la priorisation des flux.

Un réseau expérimental in situ

Pour l’occasion, Orange a déployé sur place, avec Nokia, un réseau 5G expérimental en avance de phase, sur la bande de fréquence des 3,6 -3,7 GHz, avec deux antennes installées sur les côtés du cours Philippe-Chatrier notamment. Un cas d’usage est mis en œuvre pendant le tournoi  avec la diffusion en direct des matchs du court central, captés par des caméras 8K de France Télévisions, sur des écrans TV 8K 80 et 70 pouces disposés sur les stands d’Orange et du groupe audiovisuel public. La 5G apporte une fonctionnalité nouvelle pour segmenter et sécuriser les flux de manière isolée, avec une capacité de service appropriée à chaque besoin”. Avec le nouveau standard de téléphonie mobile, un stade tel que Roland-Garros sera rempli de spectateurs se servant de leurs smartphones 5G et de professionnels de l’image effectuant des retransmissions d’interviews ou de reportages en live via le nouveau réseau mobile. L’objectif est que l’activité des uns n’impacte pas celle des autres en termes de disponibilité ou de performance. “Cette démonstration permettra d’affiner la compréhension des besoins et de mieux appréhender ce concept dans la pratique, en prévision de sa mise en œuvre  future”.

Une chaîne et des enjeux techniques complexes

France Télévisions a réuni de nombreux partenaires français et internationaux pour cet événement et développé l’architecture technique vidéo mise en place pour soutenir la démonstration, dont le maillon d’encodage cœur du dispositif, pour prendre en charge ce nouveau format d’image vers les antennes 5G d’Orange. De son côté, Orange a retenu la plateforme 5G de Nokia pour diffuser ces programmes en direct sur le stade et les mobiles 5G d’Oppo en tant que modem reliant les terminaux TV aux téléviseurs 8K des stands de démonstration. .

Le défi technique se révèle d’autant plus compliqué à l’heure où l’interopérabilité complète des équipements 5G n’en est encore qu’à ses tout débuts, le travail de standardisation s’étant achevé en décembre dernier.

La 5G, tremplin des nouveaux usages vidéo

Toujours est-il que cette démonstration illustre la façon dont la 5G prépare dès maintenant le futur des usages vidéo. “Les réseaux 5G vont supporter les niveaux de débit nécessaires à la mise en œuvre du 8K et plus généralement aux nouveaux formats qui apparaîtront ou se démocratiseront demain, conclut Jean-Pierre Casara. Tout l’enjeu côté réseaux consiste à s’assurer du bon accompagnement de cette dynamique avec des capacités et performances accrues”.


Une démonstration en live des multiples possibilités qu’ouvre la 5G en termes de performance adaptée aux usages vidéo.


Mots-clés :

, , , , , , ,