En ce moment

L’identité, clé de voûte des services digitaux


Avec Mobile ID, les opérateurs peuvent limiter la fraude à l’identité, optimiser la création de comptes en ligne et fiabiliser l’identification des utilisateurs.


Avec Mobile ID, les opérateurs français membres de l'AF2M proposent une nouvelle offre pour simplifier l’expérience de leurs clients auprès des services digitaux partenaires, et renforcer ainsi la confiance dans les usages. Orange a été l’un des acteurs moteurs de cette initiative.
Cette offre est rendue possible grâce à la mise à disposition des données des opérateurs mobile et bien sûr du consentement du client.

En 2020, un internaute crée encore dix à vingt comptes client chaque année. Les parcours sont trop complexes ; 35 % d’achats sont abandonnés à cause de l’inscription en ligne, et le piratage des comptes reste l’une des principales voies de fraude. L’identification est donc l’un des enjeux phares de la décennie pour l’expérience utilisateur. Avec Mobile ID, les opérateurs s’offrent de limiter la fraude à l’identité, d’optimiser la création de comptes en ligne et de fiabiliser l’identification des utilisateurs, le tout grâce aux données qu’ils possèdent, dans le respect du consentement de leurs clients. Face à des acteurs comme Apple ou Facebook, qui ne sont aujourd’hui pas en mesure de certifier l’identité de leurs utilisateurs, un opérateur comme Orange peut capitaliser sur des données fiables, vérifiées, et d’un haut niveau de complétude.

Les données opérateur comme source

Mobile ID est une offre B2B2C (qui vend à un professionnel une offre destinée au client final) qui regroupe quatre produits : Form ID pour remplir automatiquement un formulaire en ligne, Home Verify pour obtenir instantanément un justificatif de domicile, Match ID pour contrôler la cohérence des informations fournies par un utilisateur et Sim Verify pour gérer le risque lié aux fraudes à la carte SIM. Mobile ID s’intègre au parcours client du fournisseur de services. L’utilisateur passe par trois séquences : l’identification, le consentement en conformité avec le RGPD (Règlement général sur la protection des données), la récupération et le partage des données. Orange utilise déjà les ressources de Mobile ID dans le processus de souscription de son offre bancaire mobile, Orange Bank. Mais le service est compatible avec un grand nombre de secteurs : les opérations bancaires comme l’e-commerce, l’assurance, le transport ou les réseaux sociaux.

Construire une expérience simple et sécurisée

Frederic Reboulleau, Directeur produits Data et IA chez Orange, a initié le projet dans le Groupe. Il explique : “Les deux enjeux étaient d’améliorer l’expérience client et de donner au client la confiance nécessaire pour partager ces données. Cela se traduit principalement dans les moyens d’authentification et de consentement. On ne peut pas prétendre simplifier la vie d’un utilisateur et lui demander un identifiant et un mot de passe, qu’il ne connaît pas la plupart du temps.” Avec Mobile ID, différents mécanismes sont à l’œuvre : le client reçoit un SMS avec un code d’identification quand il est connecté en Wifi et il est automatiquement authentifié sur le réseau opérateur lorsqu’il est sur son mobile en 3G/4G. En ce qui concerne la sécurité, l’enrichissement par le réseau implique un cloisonnement de l’authentification, dédiée uniquement au partage des données afin d’éviter les malversations qu’une authentification générale rend possibles.

Au centre de l’identification, les données personnelles

RGPD ; ces quatre lettres surgissent aussitôt qu’on parle de données personnelles, un sujet qui peut paraître épineux. Dans le cas de Mobile ID, plusieurs règles, associées à différents cas de figure, ont été définies autour du consentement. C’est, par exemple, un consentement à usage unique pour la banque et une durée de douze mois dans d’autres situations. En résumé, le consentement peut être paramétré pour une durée déterminée, avec l’impératif d’être explicite et modulable pour le client, mais aussi non fastidieux pour le fournisseur de services.

Coopération multi-opérateurs

Le développement de Mobile ID a suscité, avec la coordination de l’AF2M (Association française pour le développement des services et usages multimédias multi-opérateurs), une collaboration inédite entre opérateurs. “Cette technologie est déjà partiellement utilisée en Amérique du Nord. Nous nous sommes tournés vers des partenaires d’AT&T pour nous accompagner sur le continent européen. Une fois montés en maturité, nous avons démarché Bouygues Télécom et SFR afin de partager nos connaissances. Nous voulions entamer une collaboration pour faire émerger cette technologie. Car c’est là l’enjeu de Mobile ID, au-delà des défis techniques : évangéliser le marché. Pour cela, il fallait rassembler les acteurs et créer un écosystème.”

L’agrégateur, un intermédiaire technique et commercial

Une série d’API a été développée en interne par chacun des opérateurs. Pour se rapprocher des fournisseurs de services, le choix a été fait de travailler avec des agrégateurs tels que, DQE Software, Néthéos, Infobip, Capadresse et Payphone, qui possèdent de larges portefeuilles de clients dans tous les secteurs. En plus d’une gestion simplifiée par un contrat unique, cela évite la complexité d’intégration aux fournisseurs de services. Orange et ses partenaires travaillent aujourd’hui avec cinq agrégateurs en France, et espèrent en compter dix dès 2020. Orange envisage également l’opportunité de développer la technologie de Mobile ID ailleurs en Europe.

L’opérateur, référence autour de l’identité

Pour un acteur comme Orange, l’enjeu de Mobile ID est double, comme l’exprime la Directrice innovation identité digitale, données personnelles et sécurité, Laure Jouffre : “Il y a bien sûr un objectif interne, car l’extension de l’utilisation de ces données va de pair avec notre stratégie multiservices. Il s’agit aussi de valoriser notre identité d’opérateur. En offrant à nos clients une expérience simple et sécurisée autour de leurs données personnelles, nous élargissons leur périmètre de confiance et nous nous faisons une place sur ce nouveau marché. C’est une étape cohérente par rapport à la raison d’être d’Orange, qui est de donner à chacun les clés d’un monde numérique responsable.”


Avec Mobile ID, les opérateurs peuvent limiter la fraude à l’identité, optimiser la création de comptes en ligne et fiabiliser l’identification des utilisateurs.


Mots-clés :

, , ,