En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Mot de l’innovation : ICO

Une ICO (Initial Coin Offering) est une méthode de levée de fonds en ligne qui permet facilement aux particuliers et entreprises, à l’aide de cryptomonnaies, d’investir dans des projets basés sur la blockchain à fort potentiel.

L’initiateur de l’ICO, souvent une start-up, commence par concevoir un « White Paper » décrivant le projet, la stratégie, la roadmap et le business plan, ainsi que l’équipe projet dont les compétences des membres jouent un rôle important dans le succès de la levée de fonds. Il est ensuite nécessaire de développer un « smart contract », qui sert à la création de tokens de l’ICO.

Ces tokens ne représentent pas des parts du capital de la start-up ou de l’entreprise, comme dans une levée de fonds classique, mais un droit d’usage du futur service que proposera cette entreprise.

Libre ensuite aux possesseurs des tokens de « dépenser » les leurs pour ce service, de les revendre contre des cryptomonnaies, ou de les conserver en attendant que le service prenne de la valeur.

Les tokens sont émis et échangés sur des plateformes d’échanges avec lesquelles les initiateurs de l’ICO auront négocié sur le cours des tokens.

On parle de l’émergence d’une « token économie ».

En 2018, près de 800 ICO été réalisées, pour un montant total de plus de 20 milliards de dollars.*

Les ICO bousculent les règles traditionnelles de l’économie numérique en faisant tomber la barrière entre investisseurs professionnels et particuliers, et en permettant de soutenir des projets plus en amont.

Mais les ICO comportent aussi de nouveaux risques pour les investisseurs, liés au fait que ce ne soit pas régulé et à la volatilité des cryptomonnaies.

Mots-clés :

, , , , , , , , , , , , , ,